large

En pleine lecture de la saga de La Tour Sombre de Stephen King, je continue néanmoins d’acheter des livres, alors qu’il me reste quatre tomes à parcourir. C’est ma maladie, l’incapacité à ressortir d’une librairie sans au moins un livre. Bon, il m’est déjà arrivée de ne « rien » trouver, mais je déteste ce sentiment de vide que ça laisse en moi. Pourtant, cela fait un moment que j’aurais du abandonner les librairies pour les bibliothèques, et ce pour plusieurs raisons:

– Je vis chez mes parents, donc mon espace personnel se réduit à ma chambre, je n’ai donc pas vraiment la place d’en rajouter aux 500 bouquins qui s’y trouvent déjà
– Je n’ai pas d’argent
– … C’est tout en fait.

Quand j’étais enfant et ado, j’allais une fois par semaine à la bibliothèque de ma ville, avec ma mère. Mais un jour je me suis mise à acheter des livres, et depuis je ne peux plus m’arrêter. Je ne supporte pas l’idée d’un livre emprunté. Il faut que ce soit mon livre à moi toute seule. Et puis j’ai toujours aimé l’idée d’avoir un jour une grande bibliothèque avec tous mes livres dedans. J’adore les bibliothèques, ces meubles massifs, hauts, remplis de livres, c’est l’une des plus belles choses au monde (oui je suis un peu frappée comme fille). Je bave beaucoup devant les photos de bibliothèques déco  sur Pinterest d’ailleurs.

960bb7ef08f4c654a3a73b2bdceb163e

enhanced-buzz-1290-1382827759-11

f74ca0bec3da7c417f3ccc53576bf2f6