Alors, je ne sais pas ce qui me prend en ce moment, mais je fais des abdos et des squats quasi tous les jours. Le lendemain de mes premiers squats, j’ai morflé un max, j’avais carrément du mal à monter et descendre les escaliers, mais maintenant ça va. Bon, je m’attends pas à des miracles non plus, hein, mais ça fait du bien de se bouger un peu. Je pensais à me réinscrire à une salle de sport, mais je me sens pas de me mélanger aux autres, et vu qu’il semblerait que mon déménagement soit plus proche que je ne l’aurais cru, je préfère économiser. Par contre, le truc marrant, c’est que je suis incapable de faire des pompes. Je sais, ça paraît bizarre, mais c’est vrai. Mes bras refusent de se plier pour descendre, allez comprendre pourquoi. Du coup, pas de pompes. Cela dit, si déjà j’arrive à continuer le reste, ça sera pas mal.


Parallèlement à ça, j’essaie de me débarrasser de mon implant contraceptif. J’ai réalisé dernièrement que j’avais énormément grossi (genre 10 kg), sans que je comprenne trop d’où ça vienne. Puis je me suis rappelée que j’avais un implant, et qu’à la base, la pilule n’est pas très sympa avec moi. Du coup, j’ai appelé là où on me l’avait posé, et ils ne sont ouvert que du lundi au vendredi de 8h à 16h, ce qui n’est absolument pas pratique, vu que ce sont mes horaires de travail. Donc, j’essaie d’envisager une autre possibilité, vu que mon médecin généraliste a refusé de le faire. La perspective de retrouver mes règles ne m’enchante pas plus que ça, surtout qu’au début, ça risque d’être une fontaine (glamour.com), mais j’en peux plus d’être une baleine. En tout cas, une fois que j’en serais débarrassée, ça sera un adieu définitif à la contraception hormonale, ce dont mon corps me sera forcément reconnaissant.