escaliers-solaire3Les escaliers sont souvent tortueux. Je suis au point de départ, en bas. Ils commencent par se séparer en deux puis se divisent encore jusqu'à avoir une vingtaine de chemins possibles. Quelques fois, ces escaliers donnent sur des portes fermées semble t-il à clé. Parfois, une marche s'effrite et/ou s'effondre.

Dans un autre rêve, un seul et énorme escalier monte jusqu'à la charpente très sombre. D'énormes poutres la composent. Le bâtiment semble abandonné et il est sombre. Par une petite fenêtre on voit qu'il fait nuit et l'on aperçoit même la lune en croissant. En haut de cet escalier, un groupe de personnes, dos à moi, je ne vois donc pas leurs visages. Ils sont immobiles et ne parlent pas, ils semblent dormir debout.

Dans d'autres rêves, je suis sur un chemin de terre qui fait quelques lacets et grimpe un peu. Quelques fois, le chemin passe dans un village désertique, il semble inhabité ou endormi. C'est l'aurore, le soleil se lève mais je ne le vois pas encore à l'horizon. Le ciel est encore bleu foncé dû à la nuit omni présente.

Parfois, le chemin mène vers des champs cultivés mais les plants ne sont pas hauts. Je continue à travers champs et parfois j'arrive au milieu d'un petit bois avec une clairière au centre. Elle est clair même si je sais que c'est la fin de la journée, on y trouve quelques petites fleurs des bois et de grandes herbes. Entre la clairière et le bois, un petit ruisseau avec quelques grosses pierres qui sortent de la surface, seuls quelques arbres séparent le ruisseau de la clairière.

Dans d'autres rêves, je vois une grande route qui traverse d'est en ouest des champs cultivés. Cette route semble se dérouler sur plusieurs kilomètres et est délimitée par des barrières de sécurités, comme sur les autoroutes. J'arrive sur le côté par une plus petite route au milieu de cette grande route. Je me situe à équidistance par rapport aux deux extrémités des horizons de la route. Rien à l'horizon, sauf qu'à l'ouest, au bout de la route, la clarté encore blanche du soleil. C'est la fin d'après midi. Mais le soleil en lui même, je ne le vois plus à l'horizon. Le ciel est encore bleu au dessus de moi.

Un autre rêve, c'est un chemin très poussiéreux qui monte sur une petite colline avec de l'herbe sèche, un peu plus loin, j'aperçois des bois et des champs. En contrebas, une petite route de bitume qui sort d'un bois.

Dans un autre rêve, je suis dans une ville, sur une route avec des bifurcations allant dans tous les sens sur plusieurs niveaux. La ville semble désertique, comme abandonnée, mais des feux rouges et lampadaires fonctionnent encore. Comme si que la ville venait d'être évacuée. Parfois, je me retrouve dans des ruelles pavées, il fait nuit. Une fois, j'ai rêvé d'une montagne rocheuse rouge. Tout le long, arpentait un chemin qui menait au sommet...

J'ai encore des tas d'autres rêves comme ceux cités ci-dessus. Ce qui me semble étrange, c'est que dans tout ces rêves je suis seule sauf pour le rêve du bâtiment sombre. Tous ces rêves m'intriguent. Ils n'ont pas de buts précis mais je sais qu'ils ont sûrement un point en commun et sens. Aussi, j'ai remarqué un autre point important : le moment de la journée.

Mes questions sont "Que signifie ces escaliers et surtout ces chemins ou routes ? Quel est l'importance de ces moments de journée ? Pourquoi suis-je toujours seule dans ces rêves ?"

Je pense que ces escaliers et routes symbolisent ta vie. 
 
Tout d'abord tu es en bas des escaliers. 
Les arpenter témoigne de ton ascension et au fur et à mesure de ton évolution, tu te rends compte qu'il y a plusieurs voies possible, ce sont les choix que tu dois effectuer dans ta vie. 
Le fait que tu sois seule me paraît normal car toi seule décide des grandes directions qu'emprunte ta vie. 
Certaines voies sont dangereuses, d'autres sont carrément verrouillées. (Cela peut aussi signifier une porte de ton inconscient, une partie, qui ne demande qu'à être ouverte pour en révéler d'autres aspects, d'autres trésors).  
En tout cas tu montes ces escaliers et c'est positif! 
 
Dans l'autre rêve, tu empruntes un gros escalier pour monter jusqu'à la charpente, cela semble correspondre à l'exploration de ton inconscient (dans le langage des rêves, monter au grenier signifie pénétrer dans son inconscient). Or tu sembles avoir délaissé, ou oublié une partie de toi même, de ta personne. Mais cette facette n'est "qu'endormie" et peut être réveillée. 
 
Par la suite, tous ces chemins en lacets coïncident avec le chemin tumultueux qu'est la vie. 
Sur le chemin, tu rencontres des plants de tailles moyennes, ils représentent des aspects moins développés de ta personne en surface tandis que lorsque tu arrives dans la clairière au centre du bois, autre symbole du profond de ton être, les grandes herbes et les fleurs témoignent de richesses intérieures. Les différents escaliers symbolisent les différents choix que tu dois ou devras faire tout au long de ta vie. Je pense que le fait que tes mouvements soient ascendant dans les escaliers sont plutôt positif (après ne connaissant pas ta situation actuelle je ne peut pas en dire plus)  
 
Les gens endormis peuvent symboliser les personnes dont tu crains qu'ils vont te barrer la route plus tard (c'est une interprétation libre mais bon...)